À PROPOS DE L’ICF

Présentation de l’ICF

Le Fonds pour le climat d’investissement en Afrique (ICF) œuvre à améliorer le climat d’investissement en Afrique, en supprimant les obstacles au développement des affaires.

Un climat d’investissement sain est essentiel à une croissance économique durable, à la création d’emplois et à la réduction de la pauvreté sur tout le continent.

L’ICF est basé en Afrique ; il s’agit d’un partenariat unique et inédit entre les gouvernements, le secteur privé et les partenaires au développement, exclusivement focalisé sur l’amélioration tangible du climat d’investissement en Afrique.

Faire de l’Afrique un endroit propice pour les affaires

L’ICF a pour objectif de collaborer avec les gouvernements africains réceptifs pour faire du continent africain un endroit encore plus propice aux affaires, en se concentrant systématiquement sur les domaines dans lesquels il est possible de prendre des mesures pratiques pour éliminer les contraintes et problèmes identifiés.

Nous avons trois objectifs principaux qui sont :

Mettre en place un environnement favorable à la réforme du climat d’investissement
en encourageant, développant et travaillant avec les coalitions pour la réforme du climat d’investissement et en favorisant le dialogue entre le secteur privé et les gouvernements.
Obtenir un climat d’investissement approprié
en appuyant les gouvernements dans la création d’un cadre juridique, réglementaire et administratif qui encourage les entreprises de toutes tailles à investir, croître et créer des emplois.
Encourager les entreprises à participer au processus
en améliorant l’image de l’Afrique en tant que destination d’investissement en rendant publiques les améliorations du climat d’investissement obtenues.

Nous reconnaissons que l’amélioration du climat d’investissement en Afrique est une tâche énorme et nous concentrons nos efforts sur huit domaines prioritaires qui, d’après nous, auront le maximum d’impact et sont essentiels pour créer un environnement sain pour les entreprises :

1. Droits de propriété et application des contrats
2. Immatriculation des entreprises et licences
3. Impôts et douanes
4. Marchés financiers
5. Facilitation des infrastructures
6. Marchés du travail
7. Concurrence
8. Corruption et Criminalité 

Contexte de l’ICF

« Les gouvernements africains doivent libérer le fort esprit d’entreprise de leur peuple. Dans cette optique, les gouvernements bailleurs et le secteur privé doivent coordonner leurs efforts sous la bannière du Fonds pour le climat d’investissement en Afrique (ICF) qui sera lancé par le programme NEPAD de l’Union Africaine. »

Commission pour l’Afrique 2005

L’ICF a été créé en reconnaissance du fait que l’existence d’un meilleur climat d’investissement en Afrique est fondamentale pour une plus grande croissance économique.

Dans son rapport de 2005, Notre intérêt commun (Our Common Interest), la Commission pour l’Afrique appelait à un engagement renouvelé pour promouvoir la croissance et la prospérité sur le continent et attirait l’attention sur une proposition élaborée par le Département britannique pour le développement international (DFID), visant à établir un fonds dédié au climat d’investissement, dont le but serait d’éliminer les obstacles à l’investissement en Afrique. La Commission appelait les gouvernements donateurs et le secteur privé à soutenir cette initiative de sept ans. Le fonds a ensuite été approuvé par le G8 dans un communiquéé publié lors d’un sommet organisé par le premier ministre britannique, à Gleneagles, en Écosse, en juillet 2005.

Après le sommet de Gleneagles, plusieurs pays et sociétés se sont engagés à fournir un soutien financier à un nouveau Fonds pour le climat d’investissement en Afrique. Un conseil d’administration a été créé en janvier 2006, constitué d’entreprises et de dirigeants politiques africains, ainsi que de personnes faisant preuve d’un fort engagement envers l’Afrique.

L’ICF a été lancé publiquement en juin 2006, au Sommet économique mondial sur l’Afrique (Le Cap) et M. Omari Issa a été nommé PDG en mars 2007.

En avril 2007, l’ICF a signé un accord avec le gouvernement de la Tanzanie visant à établir le siège de l’ICF à Dar es Salaam, ainsi qu’à enregistrer la société fiduciaire ICF en Tanzanie. L’activité opérationnelle a immédiatement commencé et le premier projet de l’ICF, en partenariat avec le gouvernement rwandais, a été annoncé au cours de la même année.

Depuis sa création en Tanzanie, l’ICF a construit un portefeuille de projets diversifiés, travaillant avec plusieurs gouvernements africains et un certain nombre d’organisations régionales.

Dans son rapport 2010 Toujours notre intérêt commun (Still Our Common Interest), la Commission pour l’Afrique a souligné les progrès considérables accomplis par les gouvernements africains pour améliorer le climat d’investissement et a également appelé les entreprises internationales et les donateurs à poursuivre et à accroître leur soutien à l’ICF.

Partager cette page
Ressources
Parcourez notre bibliothèque pour visualiser et télécharger les ressources disponibles.
Carte d’activité
Utilisez notre carte interactive pour suivre l’ensemble de nos projets et activités sur le continent africain.
Demande de projet
Consultez et téléchargez nos formulaires de demande de projets, ainsi que nos directives d’achat.